Les petits arrangements

14 may. 18

D’année en année se construit le vocabulaire de mes installations.

D’année en année se construit le vocabulaire de mes installations. Que ce soient des pierres , des briques, des bols ou même des pots, les différents éléments sont parfois exposés à simple titre d’objets et parfois faisant partie d’ensemble plus ou moins importants. Ces mêmes pièces pouvant d’ailleurs se retrouver dans d’autres installations pour soutenir d’autres points de vues. La forme de certaines pièces est fixée et ne peut changer tandis que pour la plupart d’entre elles, c’est dans le lieu de présentation qu’elle se met en place pour le temps de l’exposition .. C’est le cas de « est ce ainsi que les hommes vivent ? » présentée au Bouillons KUB à Orval. Troisième version d’une pièce qui était déjà la deuxième version d’une autre. Certaines plaques qui la composent datent de « Hic sud dragones » présentée aux arts décos en 2011, les pièces modelées qui courent dessus ont été refaites l’année dernière et pour la première fois, j’y ai joint les pierres que j’avais présentées à l’ Arianna en 2013 dans l’installation « demeures ». Certaines des autres pierres sont de cette année. Il en résulte une installation qui fait un peu le tour de mon histoire récente. C’est la première fois pourtant que je la présente sur un sol blanc. Elle semble flotter malgré sa densité. J’avais prévu de présenter une autre petite sculpture dans la même salle. Mais le simple fait de convoquer le regard à une autre hauteur réduisait la pesanteur de cette pièce. Nous l’avons donc retirer. Il est souvent impossible de prévoir la relation qui s’installe entre les œuvres et le lieu qui les accueille. Rien ne remplace l’expérience. Il est alors nécessaire d’être disponible à toute éventualité, à tout changement. Et les projets théoriques souvent s’envolent au bénéfice d’une forme plus singulière. Nos petits arrangements.